Le ministre P.Henry s’est rendu à Comines-Warneton pour une visite complète.

Pour la venue du Ministre P.Henry et de tous les responsables voiries de son cabinet, les autorités de la ville de Comines-Warneton avait décidé de «  Mettre les petits plats dans les grands »

C’est à l’aide d’un bus communale, que tous les services ont visité les divers points noirs de notre entité.

La Bourgmestre, Alice Leeuwerck, et Messieurs les Echevins Didier Soete et Philippe Mouton, ainsi que Monsieur le Conseiller David Kyriakidis ont pu insister sur les intérêts multiples pour nos citoyens de tous âges confondus, de bénéficier de pistes cyclables, de ponts et d’accès vers nos écoles, nos commerces, nos chemins de balades, etc.

Ce n’est pas tous les jours qu’un ministre se déplace à Comines-Warneton. Quand c’est le cas, autant évoquer plusieurs dossiers. Si évidemment celui du pont-frontière et du recalibrage de la Lys mitoyenne a été au cœur des discussions, la majorité cominoise a pu s’entretenir une partie de la journée avec l’équipe du ministre Henry. « Nous avons fait le tour de l’entité avec ses conseillers, pour évoquer sur le terrain quelques dossiers qui nous tiennent à cœur », confirme le conseiller communal David Kyriakidis. La tripartite a notamment fait part de l’état de certaines voiries, comme celle qui relie Warneton à Ploegsteert par le Gheer, de l’état de la rue du Touquet mais aussi de la nécessité de développer davantage le réseau cyclo-piéton, (un projet souhaité depuis le début de la mandature par la majorité).

Des dossiers sous le bras

Le conseiller communal du MCI l’affirme, le ministre repartira de Comines avec plusieurs dossiers sous le bras. La Région pourrait débloquer une belle enveloppe pour la ville de Comines-Warneton.

Le chantier du redressement de la Lys, inclus dans le projet « Nord Seine Escaut » est l’un des grands chantiers européens du moment. « Il mettra Comines-Warneton sur le devant de la scène en Wallonie. Jamais la Région wallonne n’a autant investi dans l’entité », détaille Alice Leeuwerck. La bourgmestre n’a pas tort. Les travaux sont très importants pour toute une localité. Ils symbolisent l’aboutissement de quinze ans d’effort. Le nouveau tracé de la Lys permettra le transport fluvial via des bateaux de grand gabarit (4.400 tonnes contre 1.350 actuellement). L’enveloppe débloquée par les différentes instances ? 22 millions d’euros.

Pour Comines-Warneton, il s’agira aussi et surtout d’exploiter un parc de 7 hectares à deux pas du centre-ville grâce à l’extraction des 250.000 m³ de terre. « Il s’agit d’assurer les compensations écologiques d’un tel bouleversement tout en garantissant l’absorption des crues fréquentes de la Lys », rappelle Philippe Mouton.

Nord éclair.

Je vais vous énumérer , les diverses demandes qui ont été discutées tout en sachant qu’une demande vaut un refus.

De cette manière, je voulais que vous sachiez en toute transparence les divers points et discussions. La promesse que la population participe et prenne connaissance de l’ensemble des points mis sur la table.

Comines-Warneton ville pilote pour la mobilité douce.

Depuis un certain temps le désire de la tripartite est d’offrir à la population cominoise plusieurs possibilités pour se déplacer, la mobilité douce en fait partie.

Hier nous avons reçu le Ministre Henry et les responsables de son cabinet.

Nous avons décidé de montrer les divers coins de notre entité, les avantages et les inconvénients.

Dès 10 h, avec le bus de la ville, nous lui avons montré les divers endroits critiques et les divers points de jonctions pour la mobilité dans notre entité.

Je ne vais pas tout énumérer tant les demandes ont été nombreuses.

Comme par exemple, le passage à niveau de la Gare, avec la rue des déportées, comme un pont piéton sous la voie de chemin de fer au niveau du rond-point de la rue du chemin de fer , vers la cité François Geuten, comme un Ravel de ce même rond-point sur les anciennes voies de chemin de fer ( Rue de la victoire , via la rue de Wervicq vers le canal, comme une piste cyclable rue des moulins et le zoning, comme la rénovation du pont de Warneton, comme le carrossage non loin du cimetière de bas-Warneton, puis la rénovation de la rue du Touquet partie dégradée vers la Briqueterie, la rénovation de la rue de Ploegsteert ( Gheer- Ploegsteert), comme la demande d’une piste cyclable , rue d’Armentières vers le Bizet , idem rue de la Chapelle Rompue, vers la clef d’hollande.

Puis nous sommes allés direction pont d’Houplines à hauteur des anciennes voies de chemin de fer «  petites souris » où un ancien pont de liaison entre la France et la Belgique existe toujours , nous lui avons montré la facilité de faire un Ravel de jonction entre ce pont de chemin de fer et passant par les anciennes voies ferrées direction la gare du Touquet.

Comme la mobilité Avenue des Chateaux et un rond point sortie Clarebout , route de Ploesgteert , montée RN 58.

Sans oublier les diverses demandes de ponts surplombant la Lys ( 3 ) entre la France et la Belgique.

Des dossiers vont être également introduits sur l’éclairage Led partie futur Ravel entre Pont de comines et Wervik.

Bien entendu, une demande vaut un refus, mais mon petit doigt me dit que les discussions ont été constructives, et les demandes de futurs dossiers seront bien ficelés.

L’enveloppe pour la mobilité est assez importante, nous avons essayé d’en tirer profit pour le bien être des cominois.

Nous avons surtout mis en avant l’aspect mobilité douce, l’aspect touristique, le programme récupération des sentiers et chemins, l’aspect d’une première que nous avions réussi avec un « Beau Vélo de Ravel International » , le nombre croissant de clubs cyclos visitant notre belle région et le bien-être de nos citoyens.

Je vais simplement dire que les demandes ont été nombreuses, mais je pense personnellement vu les échanges lors de notre réunion, divers projets nous serons accordés.

La Bourgmestre s’est occupée durant cette journée à savoir où et comment introduire et la façon d’introduire la multitude de dossier pour être efficace et rapide, Philippe le guide du jour, aura mis en avant ces compétences sur lien mobilité, biodiversité et le biotope cominois, et Didier et moi, avec notre esprit commercial de tirer un maximum de cette enveloppe pour les cominois. Sans oublier le Commissaire de Police qui nous a guidé sur diverses demandes sécurité routière. Je remercie également Ipalle et tous les services communaux qui nous ont accompagnés en cette journée enrichissante.

D.K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *