Dans un livre ancien ont peut lire ceci. Comme quoi, il n’y a pas qu’en politique qu’il y a des désaccords

L’église de Waasten a servi de lieu commun de prière pour la paroisse et l’abbaye. Comme partout ailleurs, ce règlement a également provoqué des frictions entre le curé de la paroisse et l’abbé. En 1741, le désaccord avait tellement porté que l’abbé Ivon Delamotte et ses chanoines réguliers perturbèrent d’une manière étrange le service solennel de l’empereur Charles VI, et avec des tons d’orgue pleins et des chants forts, entre autres, le curé prit la chaire pour prononcer un discours funéraire. Même le magistrat qui était pleinement présent n’a pas relevé l’abbé et ses chanoines, avec pour conséquence inévitable que le pouvoir central a ouvertement déçu l’abbé. On ignore quelle était la raison immédiate de l’abbaye d’agir, mais il ressort clairement d’un jugement du Conseil des Flandres du 27 juillet 1438 que la situation à Waasten, au moins au cours des siècles précédents, a suscité des désaccords.

Walter Vandenberghe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *