« Ciara » a parfois perturbé les choucas dans leurs déplacements matin et soir

L’avantage de la tempête étant que grâce au vent ascendant, ils avaient une facilité fortuite pour s’élever facilement dans les airs. Mais à cause du faible poids des oiseux, ce vent nouveau a joué un rôle important  dans leurs capacités de voler en groupes avec le vent contre. Le choucas étant une espèce protégée mais détestée, certaines personnes se demandent comment s’en débarrasser. La réponse la plus saugrenue étant : « Il suffirait de faire croire que le choucas est plus aphrodisiaque que  la corne de rhinocéros pour en être rapidement débarrassés »… 

Walter Vandenberghe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *