Comme quoi, l’art et la religion ne font pas toujours bon ménage

COMINES : Sculpté en bois de hêtre durant la semaine de Pâques 1969 par l’artiste Romuald Malkowski, cette œuvre impressionnante a d’abord été suspendue au chœur de l’église Saint-Chrysole, Mais là a été le cœur de la polémique, car certaines personnes croyantes ont été extrêmement déçues de cette œuvre d’art jugée « effrayante » a été déplacés à l’ombre de regards sur les recommandations du doyen Evrard.  

Walter Vandenberghe : https://waltervandenberghe.blog4ever.com/photos/les-images-dactualita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *