La Belgique sous l’occupation allemande 1940-1944

L’occupation militaire de la Belgique était totale, mais son unité territoriale n’était  provisoirement pas mise en cause, si l’on excepte l’annexion par l’Allemagne, à l’est du territoire belge, des arrondissements d’Eupen et de Malmédy, que le traité de Versailles avait détachés du Reich en 1919. Hormis cette petite fraction de son territoire, toute la Belgique était contenue dans le ressort du Commandant militaire allemand (Militärbefehlshaber) de Bruxelles, qui comprenait également deux départements français, le Nord et le Pas-de-Calais.

Le gouvernement d’Hubert Pierlot était en exil, Léopold III en résidence surveillée à Laeken ; la souveraineté était exercée par le Militärbefehlshaber, l’administration belge travaillait sous le contrôle d’une administration militaire allemande et selon les directives de celle-ci. Si la délimitation de la circonscription du général Alexander von Falkenhausen, Militärbefehlshaber à Bruxelles de 1940 à 1944, ne portait pas encore atteinte aux frontières de la Belgique, de graves inquiétudes persistaient néanmoins quant au sort de la Belgique après la fin de la guerre (à ce stade de la guerre mondiale, l’hypothèse d’une victoire finale de l’Allemagne national-socialiste ne pouvait pas être écartée).

La Belgique allait-elle continuer d’exister, comme état vassalisé, inséré dans un «  nouvel ordre » européen sous l’hégémonie nationale-socialiste » Ou allait-elle être incorporée à un Grand Reich germanique, soit entièrement, soit après un démembrement rejetant la Wallonie. La politique de l’occupant réserva la question pour la fin des hostilités. Un soutien ambigu au militantisme flamand (dont le groupement le plus important était le Vlaamsch Nationaal Verbond lui permit d’entretenir le doute et la menace, mais il savait en même temps ces groupements « flamingants » peu représentatifs de la société, se défiait d’eux et ne voulait leur laisser ni trop d’autonomie, ni d’initiative. Source : Archives nationales.

Walter Vandenberghe :  https://waltervandenberghe.blog4ever.com/photos/les-images-dactualita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *