Il ne faut pas s’en rapporter à son couvre-chef pour juger une personne

Dans le clergé catholique, du XVIIème  aux années 70, le chapeau dit  « chapeau romain » était très populaire chez les hommes d’Eglise. Mais depuis l’abandon de la soutane aux multiples boutons, il n’a plus été question de porter ce genre de couvre-chef de couleur noire en feutre avec les bords rigides de ce chapeau presque rond qui a été porté par un prêtre cominois, dont voici la photo. Mais comme la mode change aussi chez les ecclésiastiques, le chapeau romain a été remplace par le col romain blanc autour du cou. Puis le chandail de ville avec la croix à la boutonnière de la veste, et maintenant plus rien, ou presque. Concernant les prêtres ouvriers, « un grand coup de chapeau » pour ceux, qui  après la dernière guerre mondiale, ont choisi d’aller  travailler dans les usines au côté des ouvriers pour partager leurs conditions de travail souvent pénibles. Il y a également le style « blouson noir » pour Guy Gilbert qui a un jour a déclaré voter pour les communistes…

Walter Vandenberghe https://waltervandenberghe.blog4ever.com/photos/les-images-dactualita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *