D’après les statistiques, il paraitrait que l’assiduité des personne qui s’agenouillent dans les confessionnaux est en chuta libre

 

Chacun sait, que les confessionnaux sont des isoloirs installés dans les églises catholiques afin que les prêtres confesseurs entendent les pénitents à confesse. Cela, depuis la Contre-réforme catholique face au  protestantisme durant le XVI siècle. Mais saviez-vous, qu’entre  les années 1940 et 1950, en Italie, tant de personnes pieuses voulaient absolument se confesser devant Chacun sait, que les confessionnaux sont des isoloirs installés dans les églises catholiques afin que les prêtres confesseurs entendent les pénitents à confesse. Cela, depuis la Contre-Réforme catholique face au  protestantisme durant le XVI siècle. Mais saviez-vous, qu’entre  les années 1940 et 1950, en Italie, tant de personnes pieuses voulaient absolument se confesser devant Padre Pio, et qu’il fallait parfois attendre leur tour pendant plusieurs semaines ? Il fallait aller au bureau d’accueil, pour recevoir un ticket numéroté, et le jour enfin venu, encore faire la queue près durant des heures. Pourtant, Padre Pio était de service chaque jour dans son isoloir durant 5 à 8 heures. Selon les statistiques, le confesseur de péchés, aurait atteint le chiffre de 5 millions de visites qui ne duraient pourtant que 3 minutes. Saviez-vous, que depuis une certaine époque, certains saints sont disparus du calendrier ; comme par exemple saint Bernart (avec t) qui était le protecteur des homosexuels, de saint Cornard qui était fêté le dernier dimanche de mai, le jour de la fête des cocus. Et aussi, de saint Fercinte à qui les maris malchanceux, priaient pour demander de ramener dans le droit chemin leurs épouses volages ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *