Le recours de la dotation communale pour la zone de secours rejetée !

 

Cinq communes n’ont pas eu gain de cause

Cinq communes de Wallonie picarde dont( Comines-Warneton via le conseil communal voté à l’unanimité) avaient introduit un recours contre l’arrêté du gouverneur de la province de Hainaut fixant les dotations communales 2019 de la zone de secours de Wallonie picarde.

Les recours ont été rejetés par le ministre de l’Intérieur.

L’argument principal du recours introduit de la commune de  Comines-Warneton  concernant les dotations communales était celui-ci : « Défaut de motivation et poids excessif du critère de la population résidentielle ».
Le gouverneur de la province de Hainaut estime, lui, que ce critère est le plus représentatif en termes d’équité et de prise en compte des risques présents sur chaque commune et qu’il doit donc être le critère fondamental de la répartition.
Le législateur considère le critère de population comme étant le facteur ayant le plus grand impact sur le nombre d’intervention des services incendie.

Après nous avoir supprimés les deux casernes , Ploegsteert et Comines, vu la proximité avec la zone de secours la plus proche, vu la distance nous séparant avec le reste de la Wallonie, la dotation aurait sans due être revue.

Depuis la fusion des casernes dans notre entité, nous remarquons un plus grand nombre d’interventions via les zones de secours flamandes….

JUGÉS INFONDÉS

Les arguments des communes sont jugés infondés et n’ont pas pesé sur le recours introduit est donc rejeté.
Le président de la zone de secours de Wallonie picarde, Paul Olivier Delannois n’avait comme l’an dernier, pas tremblé à l’annonce des recours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *