A Ypres,  les terrasses ont de nouveau fait le plein le lundi 25 février à cause de la température printanière. Faut-il s’en inquiéter, ou est-ce du pain béni ?

 Quoi qu’on en pense, certainement pas de s’en inquiéter, même si s’est étonnant en cette période de l’année à t’on entendu dire par des employés du secteur Horeca de la ville aux chats. Selon certains météorologues, il paraîtrait que dans l’est de la France, en  1897 et 1921, on cueillait déjà les pissenlits pour les lapins au mois de février. Ce phénomène climatique ne serait donc pas si anormal que ça…

Walter Vandnenberghe  https://waltervandenberghe.blog4ever.com/photos/les-images-dactualita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *