Petit récit concernant le « tas  d’ordures » au Godshuis avant la station d’épuration 

COMINES : Site certifié ISO 14001,  désigné « Comines-Pureté », mais plus communément appelé « la station d’épuration du Godshuis » situé sur l’enclave française en bordure de Lys. A cet endroit, se trouvait jadis la décharge publique de la ville. Le moins que l’on puisse dire, c’est que dès le début des  années 50, ce mon d’ordures à ciel ouvert dégageait jour et nuit des fumées et des odeurs nauséabondes. Pour les riverains du Godshuis, concernant les senteurs,  tout d’épandait d’où venait le vent, car s’ils venaient de la France, pas question d’aller pendre son linge dehors sinon, il était empesté, et personne ne rouspétait…

Débuté quand c’était encore le franc belge, les travaux étaient évalués à environ 1 milliard de francs. En activité depuis 2002, cette station d’épuration construite par des Belges a une capacité de 40.000 équivalents habitants répartis entre les deux pays. Question financement, c’est Lille Métropole et l’Intercommunale Ipalle qui se sont partagé les coûts. La station comporte d énormes bassins, d’orage, biologique, de clarification, et de traitement des boues. Quant à l’eau épurée, rejetée dans la Lys, elle est cristalline, mais non potable.

Walter Vandenberghe  https://waltervandenberghe.blog4ever.com/photos/les-images-dactualita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *