Non, le MCI ne spolie aucun autre parti et les respecte

Rendre à César ce qui est à César est une locution qui nous sied bien . Complétons-la par la suite de l’expression originelle « et à Dieu ce qui appartient à Dieu » . (Évangile selon Matthieu)
Mais à Comines-Warneton, il n’y a ni Dieu, ni César. Et ceux qui se prennent pour Dieu n’appartiennent pas au Mouvement Citoyen Indépendant, nous sommes bien plus humbles que certains ne le laissent croire.
.
Nous n’avons jamais critiqué et nous ne le ferons jamais, ce qui est bien fait dans notre commune.
Et si notre programme innove sur bien des points, on en retrouve d’autres qui ne sont ni à César ni à Dieu, mais dont nous proposons une continuité dans une optique plus citoyenne et non dictatoriale.
.
César est mort et Dieu immatériel, mais les dictateurs eux, sont bien présents sur terre.
.
Nous avons lu également que l’on manquait de respect dans certaines de nos publications, faisant allusion une fois de plus à notre ami César.
Nous allons nous contenter de citer David Kyriakidis, toujours bien vivant et vous dire qu’en 2006, dans son seul et unique tract, demandait la pose de caméras de surveillance, de sécuriser les abords des écoles (plan Julie)et Led, de lutter contre les incivilités et de mettre un plan catastrophe opérationnel dans notre entité.
.
Oh, surprise, non seulement il a fallu attendre 6 ans pour que la majorité planche sur ces points en les reprenant à son compte bien évidemment et qui reviennent au galop en 2018 se vantant de l’avancement de ceux-ci et des améliorations prévues pour la législature suivante.
.
Rendez donc à David Kyriakidis ce qui lui appartient avant de dénigrer ce que le MCI propose. Pourquoi n’iriez-vous pas faire un tour ailleurs et surtout regarder dans votre propre parti. Le croyez-vous si intègre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *