Parents de deux filles, Emilie et Thomas vous attendent avec impatience.

WARNETON : Thomas ouvre une pizzeria dans son jardin

Cuisinier, Thomas Lepretre aime le contact avec la clientèle. Il ouvre une pizzeria à proximité du quai. Une première expérience à son compte.

Le 1er avril, Thomas Lepretre a ouvert une pizzeria… dans son jardin de la rue Thomas Bouquillon. « J’ai toujours rêvé d’être à mon compte. A 37 ans, alors que je travaille dans les cuisines de l’hôpital EPSM à Saint-André (Lille), j’avais envie de me lancer dans un nouveau défi. Dans un premier temps, je vais continuer à exercer mon métier durant la semaine et je vendrai des pizzas uniquement les vendredi, samedi et dimanche, de 19 à 21 h. Si tout se passe bien, la suite du projet sera évidemment d’avoir son propre restaurant. »

En guise de cuisine, notre diplômé d’une école hôtelière de Wattignies s’est acheté un bungalow de chantier d’occasion qu’il a installé dans sa pelouse : « J’ai choisi la pizza parce que c’est un produit noble, rapide, simple et apprécié par beaucoup de monde. Et puis, à Warneton, je crois qu’on en a un peu assez des frites ! A l’intérieur, j’ai tout aménagé moi-même, acheté un four et du matériel à pizza d’occasion et, depuis quelques mois, j’ai fait des essais de recettes. Je ne travaille qu’avec de la pâte fraîche et tous les légumes sont précuits pour qu’ils aient davantage de goût. »

La carte propose dix pizzas classiques, pour un prix variant de 8 à 12 €. , pour un diamètre de 33 cm. « Je m’adapterai à la demande de la clientèle. Situé à proximité du quai Verboeckhoven, je m’attends à

un public varié : des familles, des cyclistes qui passent le long du RAVeL, des jeunes en sortie, etc. Les pizzas sont à emporter et je travaille aussi sur commande. »

Avec son épouse Emilie, il habite Warneton depuis 2003 : « Nous sommes originaires respectivement de Quesnoy et Deûlémont. Dès qu’on s’est rencontrés, en 2000, on s’est dit qu’on allait habiter en Belgique pour la propreté et la convivialité. Nous avons d’abord loué à Comines et nous sommes arrivés à Warneton en 2003. Après huit ans dans la chaussée de Lille, nous avons déménagé ici en 2011. Nous apprécions vraiment la mentalité de la Belgique. D’ailleurs, nous avons obtenu facilement les autorisations pour ouvrir un commerce, le seul souci est la taxe forfaitaire annuelle de 750 € qui frappe les friteries et les pizzerias sur l’entité cominoise. Elle fait mal pour des petits commerces comme nous ! J’ai fait le calcul : chaque soir d’ouverture, je vais offrir une pizza à la commune. »

Info au 0465 23 12 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *