Saint Chrysole a-t’il été martyrisé par les Romains, ou bien lynché par les païens de Verlinghem ?

L’histoire raconte que Saint Chrysole aurait eu la boîte crânienne ouverte par les Romains en l’an de grâce 303 à Verlinghem, puis aurait marché jusqu’à Comines avec sa calotte crânienne dans les mains pour y mourir dans l’église. Mais dans un des livres de la série « De Kronieken van de Westhoek » par un historien néerlandophone, dont voici la traduction, on peut lire ceci : « Je suis forcé de me baser sur la tradition écrite de certains prédicateurs qui ont relaté  les manières païennes de la population locale. Ces témoignages sont presque la seule chose qui a survécu à la période entre le 4ème et le 6ème siècle. Un certain Chrysolius devient la victime de son « savoir-faire » chrétien. Au début des années 300, les habitants de la ville de Verlinghem ont lynché le prédicateur parce qu’il voulait enlever leur lieu d’offrande païen en faveur d’une nouvelle chapelle chrétienne selon son désir. Chrysolius est connu pour avoir prêché à Comines, car il avait été commandé par le pape Marcellus qui l’a envoyé vers 289 dans la région située entre l’Escaut et la Lys ».

Walter Vandenberghe https://waltervandenberghe.blog4ever.com/photos/les-images-dactualita