« Il y a plus de monde dans les pharmacies que dans les boucheries »

Combien de fois n’a-t-on pas entendu cette phrase assez singulière ? Surtout en ce moment où la distribution de comprimés d’iode est gratuite. En effet, la file d’attente est plus longue à cause que pratiquement chaque client qui sur le comptoir a empoché le petit dépliant concernant le risque nucléaire se renseigne auprès de son pharmacien attitré. La question qui vient souvent  sur le tapis, concerne le plan de la Belgique représentant nos cinq centrales nucléaires, ainsi que celui de Borssele aux Pays-Bas, et celui de Chooz en France, mais pourquoi pas celui de Gravelines ?  En principe, la réponse devrait  être la suivante : tout simplement parce-que cette centrale est situé à 30 km. à vol d’oiseau de La Panne près de la frontière française, et soit dit en passant, à une soixantaine de Comines-Warneton.

Walter Vandenberghe  https://waltervandenberghe.blog4ever.com/photos/les-images-dactualita