Des malfrats lui volent ses… quatre roues

Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 février, des malfrats ont volé les quatre roues d’une Opel Corsa. Si une plainte a été déposée, les policiers n’ont pas de piste. Les propriétaires de la voiture ont décidé de faire une expertise pour voir s’il n’y a pas d’autresdégâts.
Gaetan Lombart et sa compagne ont l’habitude de garer leur véhicule devant leur maison, rue de Wervicq, le samedi 10 février, après être rentrés chez eux. Comme tous lesjours d’ailleurs. Malheureusement, en se levant, le lendemain, ils ont constaté avec effroi que la voiture était toujours là mais qu’il manquait les quatre roues. « On a sonné chez moi pour m’avertir que je n’avais plus de roues à notre voiture».

Si les propriétaires de la voiture n’ont rien entendu, les voisins non plus. « Les quatre roues ont été volées et la voiture a été reposée sur quatre blocs en béton », confie Gaetan Lombart.

REMORQUÉE AU GARAGE

Étant donné qu’elle ne pouvait plus rouler, la voiture a été remorquée  au garage, « pour voir s’il n’y avait pas d’autres dégâts,
notamment au niveau du châssis qui pourrait être abîmé à cause des blocs », explique Gaetan. En attendant le résultat de l’expertise, le couple a décidé de porter plainte. « C’est obligatoire pour les assurances ». Deux jours après les faits, la police n’a pas donné plus de nouvelles.
« Ils ont dit qu’ils n’allaient pas approfondir l’enquête pour un tel vol », confie le propriétaire, qui a été auditionné.
« La police n’a pas pris d’empreintes sur les passages de roue ».
Ces dernières semaines, ce n’est pas rare que des véhicules soient démunis de leurs roues.
« C’est pareil en France, ma grand-mère a eu le coup », a commenté une personne sur Facebook. Après les voitures incendiées
à Mouscron, voilà les roues volées à Comines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.