La « Flamme sacrée » du souvenir a également été ravivée à Comines-Warneton

COMINES : Après la cérémonie patriotique dans le cadre de la bataille de Verdun à Wervicq-Sud, le « Feu sacré » transporté dans un lampe tempête a été ravivée également au monument aux morts de Comines par la bourgmestre de Comines-Warneton Marie-Eve Desbuquoit en mémoire du 99ème anniversaire de l’armistice du premier conflit mondial. Suite aux cérémonies à Ploegsteert et à Warneton les membres des associations patriotiques se sont assemblés cette fois, devant le bâtiment de la Police rue de Warneton pour un départ en cortège vers le monument aux morts de Comines où cinq gerbes ont été déposées. Celles de l’ACFN de Comines France, de la ville de Comines-Warneton, l’UFAC Comines, le Conseil des Enfants, et le Conseil Communal des Jeunes.

Lors de la réception à l’hôtel de ville, le président des associations patriotiques prenait la parole : « Je salue tous les membre ici présents, ainsi que les pompiers, et les jeunes de l’entité qui ont participé à la cérémonie en ce 11 novembre ». L’accent fut également donné à quelques rétrospectives de la Première Guerre mondiale dont celle concernant notre région. «       Dès le 7 avril, Ludendorff prépare une deuxième tentative, « l’opération Georgette » en direction d’Armentières. Le 9 avril, 9 divisions allemandes passent à l’attaquent et mettent déroute les 4 divisions portugaises qui leur faisaient face. Les troupes allemandes s’engouffrent alors dans un trou de 6 km. Les Britanniques, sous les ordres du général Plumer, resserrent alors le front en cédant des territoires, comme la crête de Messines, pour lesquels des milliers de soldats s’étaient sacrifiés auparavant. Mais cette décision fut bénéfique, car l’avancée allemande fut enrayée. Le 29 avril, Ludendorff met fin à l’opération. Les pertes s’élevaient à 350.000 du côté allemand et 305.000 du côté britannique ».

Au tour ensuite à la bourgmestre de poursuivre : « Permettez-moi de vous dire à quel point nous avons toujours plaisir de vous accueillir ici. Nous sommes rassemblés, réunis recueillis aujourd’hui pour honorer la mémoire de tous ces soldats belges, et de tous ceux issus des autres nations, morts pour notre liberté. Mais que savons-nous de le solitude, et de la peur du combattant qui monte à l’assaut ? Il n’y a que ceux qui ont connu ces moments où sans faille, on se lève, on fait face et on s’oublie pour défendre son pays, sa famille et ses valeurs. Au total, dix millions de personnes sont mortes, principalement en Europe, et vingt millions d’autres sont restées invalides ou son décédés suite de leurs blessures. Nous devons entretenir cette flamme qui brûle en nous. La paix n’a bien sûr pas de prix, mais cela n’est pas une raison pour oublier la détermination au combat des hommes de la Grande Guerre. Que leur courage puisse nous servir d’exemple. Nous leur rendons hommage, ainsi qu’à tours ceux qui ont tenté, par un moyen ou un autre, d’adoucir le sort des nations déchirées à travers le monde. Je remercie les associations patriotiques pour leur investissement continu, ainsi que le Conseil Communal des Enfants et des Jeunes pour leur présence. Un exemple pour les générations à venir ».

Walter Vandenberghe

Autres photos : http://waltervandenberghe.blog4ever.com/photos/les-images-dactualita