Bannière def
Mai 132017
 

Ce vendredi 12 mai, le Conseil Communal des Enfants de la ville de Comines organisait la dernière journée d’un projet intitulé « policier d’un jour ». Cette initiative a été mise en place grâce aux enfants après qu’ils aient constaté des problèmes de sécurités aux abords des écoles. « Ce n’est pas la première fois qu’une telle action est mise en place », explique Camille Géloën, animatrice au Conseil communal des enfants de Comines.

« La première fois avait très bien fonctionné et les enfants voulaient rééditer l’expérience ». L’animatrice suit le projet « policier d’un jour » d’un œil avisé et accompagne les policiers dans leur initiative. Pour cette dernière journée, Thibaut avait la chance d’accompagner les deux policiers pré- sents devant l’école. « Nous l’avons lancé après les vacances de Pâques ». L’école Saint Henri a inauguré l’initiative le jeudi 20 avril. De nombreuses écoles de l’entité de Comines ont participé à ce projet qui s’est terminé ce vendredi à l’école communale de Comines. CONSCIENTISER LES ADULTES « Les infractions ont baissé depuis le 20 avril aux abords de l’école »,se fé- licite Camille Géloën. La présence d’un enfant dans un uniforme de policier tient certainement sa part dans ce progrès significatif. Thibaut est en 5ème primaire et avait la lourde tâche de mettre des contraventions préventives aux automobilistes ayant commis une infraction. Entre 8h10 et 8h45 ce vendredi, il était l’élève policier d’un jour. Il semblait très heureux d’accompagner le policier dans sa démarche de prévention. « L’inté- rêt principal de cette initiative est de protéger les enfants et conscientiser les chauffeurs qui roulent aux alentours des écoles », explique Camille Géloën. Alors quoi de mieux que de placer un enfant pour l’occasion. Thibaut était accompagné de l’inspecteur Baudoin Ugille. Ensemble, ils avaient fort à faire pour prévenir les automobilistes des erreurs qu’ils commettaient, « notamment au niveau du stationnement », explique Camille, heureuse que les automobilistes adhèrent à l’idée. « Nous n’avons pas eu de problèmes, que des encouragements ». UN UNIFORME POUR THIBAUT Pour entrer au mieux dans le personnage qu’il devait jouer, Thibaut a eu l’occasion de mettre un habit de policier. Vêtu d’un costume à sa taille, Thibaut avait fière allure. Il portait un pull bleu marine, à l’effigie de la police belge, un pantalon et un couvre-chef prêtés par la police de Comines, le temps du service. « Un carnet comprenant les procès-verbaux était même donné à Thibaut ». Tout était parfait pour que l’élève apprenne les mécaniques du métier de policier. « En plus, il est le héros de la journée », rigole Camille. La journée qui commence bien

 Posted by at 3 h 53 min

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)