Ils se sont rencontrés en allant se cacher dans le grenier d’un café

IMG_0068 (Copier)

Platine [1280x768]

Platine bis [1280x768]

COMINES : Le samedi 19 décembre, les époux Hubert Gauquié-Marie Jeanne Pittoors et toute la famille ont été invités en l’hôtel de ville par les autorités communales afin de célébrer tous ensemble, l’anniversaire de leur septantième anniversaire de mariage. Hubert a vu le jour à Ploegsteert le 21 juillet 1923. Après avoir quitté l’école pour entrer dans le monde du travail en usines, il a finalement choisi la profession de chauffeur routier pour sillonner les routes durant une grande partie de sa vie. Quant à Marie-Jeanne qui a vu le jour le 30 octobre 1925 à Armentières, elle a opté pour le modèle de la femme au foyer qui était très rependu à cette époque. De quoi s’occuper du ménage, de  son enfant, et  plus tard de ses petits-enfants.  Hubert et Marie-Jeanne se sont rencontrés pendant la guerre. Plus précisément en 1942, en allant se cacher dans le grenier d’un café. Ensuite dans d’autres endroits afin d’échapper  aux contrôles des Allemands. Et c’est depuis cette rencontre fortuite,  qu’ils ont construit un amour qui plus de 70 ans plus tard, dure toujours, qui a été officialisé le 21 décembre 1945 devant le conseiller municipal d’Armentières Marceau Flament. Les jeunes mariés se sont ensuite installés dans la rue des Jeunes Mariés à Le Bizet. A cette époque chacun dans la rue se connaissait, on se respectait tous, et la porte de la maison était toujours ouverte pour un brin de causette la tasse de café dans la main. De cette heureuse union, est né Serge en 1947, ensuite Cécile en 1971, et encore Anne-Valérie en 1972 qui avec Gérard leur a donné deux arrières-petites filles, Manon en 2000 et Margaux en 2004. En famille,  ils ont partagé les vacances dans les montagnes de la Haute Savoie, les parties de pétanque, et les jeux de cartes à la belote. Beaucoup plus tard, alors qu’ils n’étaient que septuagénaires, ils allaient régulièrement rendre visite à la maison de retraite à Steenwerck où se trouvait un membre de la famille. Aujourd’hui, se sont eux qui sont résidents à la maison de repos « L’Orée du Bois » à Warneton, et  toujours bien entourés par la famille.

Walter Vandenberghe/Dany Gaeremynck

Photos Dany , cliquez ici !

Photos walter cliquez ici !

   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *