Rencontre intergénérationnelle au home  » Le sacré cœur »

Lundi dernier, le 9 février s’est déroulée une activité intergénérationnelle à la maison de repos « Le Sacré-Cœur » dans le cadre du thème de l’année : « L’eau, ça coule de source ». Cette activité était organisée pour les élèves de Madame Stéphanie et les résidents. L’introduction a été présentée par Madame Madeleine Deleu : l’histoire de la Lys, son tracé dans notre canton et l’influence qu’a eu et qu’a encore cette rivière. Elle a commencé par le poème qu’Emile Verhaeren a écrit : « Lys tranquille, Lys douce et lente, Dont le vent berce, aux bords, les herbes et les plans Vous entourez nos champs et nos hameaux, là-bas D mille et mille méandres, Pour mieux tenir serrés, entre vos bras, La Flandre. » Ensuite à l’aide d’une carte, elle a présenté le parcours de cette rivière et s’est plus attardée sur le parcours de celle-ci dans notre canton.

La grande influence pour les industries très florissantes au siècle dernier : tissages, filatures, blanchisseries et teintureries… Combien de personnes ont passé la frontière pour y trouver du travail ? A l’aide photos, elle a ensuite passé en revue les différents ponts qui ont été construits. Et puis pour améliorer le moyen de naviguer, dès le 18 ème siècle, canaliser la rivière était primordial et ainsi de nombreux méandres ont été supprimés. Elle nous signale que de nombreux travaux sont encore prévus dans les mois et les années à venir. Le tout dernier en date a été le rehaussement de ceux qui existaient. La canalisation de la Lys a eu aussi d’autres conséquences : a) Elle a amélioré la situation lors des inondations : en 1894, à Frelinghien en 1978, à Houplines en 1986 et en février 1988, année durant laquelle, les bateaux ont été interdits de navigation. b) Elle a créé ses petits îlots et qui sont devenus des petites réserves pour les animaux et les plantes. Après cet exposé, c’est Monsieur Gaston Vanthuyne qui est intervenu. Avec son matériel, il a expliqué aux participants le principe des vases communicants. Puis à l’aide sa maquette, il a expliqué le fonctionnement d’une écluse. Ensuite, il a expliqué l’histoire du canal de Comines à Ypres; celui-ci a été entrepris dès 1864 pour assurer la liaison Lys – mer du Nord. Les travaux du canal seront fréquemment interrompus par des mouvements de terrain. En 1913, le pont de Sint-Elooi s’écroule dans le lit du canal et anéantit à nouveau les espoirs. La reprise des travaux a été envisagée à plusieurs reprises au cours des années trente. La seconde guerre mondiale mit un terme définitif au projet. Le canal connut cependant encore des journées mouvementées en mai 1940. Les Britanniques en retraite y contiennent les assauts allemands du 26 au 28 mai. Un monument rappelle le sacrifice des 235 Britanniques qui ont permis le repli de leurs camarades vers Dunkerque. Aujourd’hui, une végétation et une faune extrêmement riches ont colonisé le canal et ses abords. L’aménagement d’un RAVEL permet aux randonneurs d’apprécier la qualité écologique du site et sa diversité biologique.

Il va sans dire que les élèves comme les résidents ont été très intéressés. Les photos nous le prouvent. Prochain rendez-vous avec les élèves de Madame Nadège de la Communauté française le jeudi 12 mars et en plus, lors de cette rencontre Monsieur Piet Crauwels qui est éclusier de métier et qui vit sur une péniche à Bruges répondra aux questions des élèves et des résidents.

Francis Joseph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *