Bénédiction des animaux de compagnie !

Après la bénédiction des véhicules du 22 juin, c’était celle des animaux de compagnie ce dimanche 9 novembre sur la place de la Rabecque à Ploegsteert, plus exactement sur le parvis de l’Eglise Saints Pierre et Paul.

Cette bénédiction de la Saint Hubert, protecteur des animaux est le saint patron depuis le 9ème siècle et la tradition est toujours bien ancrée dans notre pays.

Si à Saint-Hubert, la cérémonie est plus orientée vers les chiens et les chevaux qui participent aux chasses (mais bien règlementées), à Ploegsteert, ce sont tous les animaux qui sont les bienvenus.

L’Abbé André Cardinael a commencé, comme la tradition le veut, par la bénédiction des petits pains pour ensuite bénir les animaux présents. Comme le souligna l’abbé, ces animaux de compagnie sont fidèles, importants pour leur propriétaires et source de bien-être. Une aide psychologique aussi lors de périodes difficiles à surmonter surtout dans l’épreuve de la maladie.

Etaient là des chiens, des chats, des oiseaux, des pigeons, un cheval et même des ânes dont un, apparemment plus pressé d’être béni que les autres, notre abbé n’étant pas encore prêt. Scène cocasse qui a bien fait rire l’assemblée.

Rappelons que c’est à l’initiative du comité du petit patrimoine religieux de Ploegsteert que cette manifestation a été organisée avec la ….bénédiction enthousiaste  de l’abbé Cardinael.

Après la bénédiction, les personnes présentes se sont dirigées vers la salle paroissiale de Ploegsteert, située dans la rue de Messines, où collations et boissons étaient mises à disposition.

Une autre initiative que je tiens à souligner est que les bénéfices engendrés seront totalement reversés pour la recherche contre la S.L.A (Maladie de Charcot), cette maladie incurable dont est atteint, en autre, notre ami André Boucq. « Dédé » salua cette initiative et regrette de pas avoir pu se rendre sur place, il se doit de rester au chaud. Il le regrette d’autant plus que lui, c’est un « Boucq »

A la salle paroissiale, il régnait une ambiance familiale agrémentée du son d’un  d’accordéon  qui cadrait bien avec la manifestation.

L.VDK