« Les associations patriotiques, un véritable esprit de famille »

Conformément au rituel solidement établi à Comines-Warneton, les portes drapeaux, les autorités communales, les enfants des écoles, Tous étaient présents aux commémorations patriotiques en mémoire de l’armistice du 11 novembre 1918. D’abord à Comines Ten-Brielen pour l’office religieux en l’église Saint-Eloi, suivi du dépôt de gerbes au monument aux morts. Après le traditionnel verre de l’amitié offert par la Ville au Café de la Boucherie, tous se sont ensuite rendus au monument dédié en hommage aux victimes de guerre d’Houthem pour un nouveau dépôt de gerbes par la Ville et l’UFAC. Après avoir reçu un petit dessin souvenir des élèves des classes de primaire du professeur et conseillé communal Philippe Mouton, les portes drapeaux ravis de ce présent, se sont présenté ensuite Place Saint-Martin où pas moins de cinq gerbes furent déposées au pied du monument. Celle de la Ville de Comines-Warneton, de la Fédération Nationale des Combattants, celle réservée  aux enfants de Comines-Warneton, une gerbe également déposée par les jeunes de l’entité cominoise, et de la Royale Armée secrète de Comines.

Après un denier hommage aux portes drapeaux les plus louables, dont Louis Masse qui fêtera son quatre-vingt-sixième anniversaire en fin d’année qui ne portera plus régulièrement son cher drapeau du FNC dont il est le parrain  depuis sa bénédiction lors de la commémoration du 66e anniversaire de la fin de la guerre 1940-1945. Suite à ce nouvel hommage, toutes les personnes ayant assistées aux cérémonies de la nonante-sixième Fête de l’armistice, ont été invitées pour le second verre de l’amitié en la salle des fêtes. Mais avant cela, le président de l’Entente patriotique François Maekelberg, après ses remercient, a tenu à préciser que les hommages réguliers qui se déroulent sur l’entité, sont absolument nécessaires au devoir de mémoire. Principalement pour les jeunes afin de perpétuer la notion du souvenir. Los de son discours, le bourgmestre Gilbert Deleu s’est d’abord réjoui des relations extrêmement cordiales  parmi les différentes associations patriotiques de l’entité cominoise. « Un véritable esprit de famille » disait-il. Et de clôturer son exposé en rapport avec la prochaine Trêve de Noël sur le territoire de Warneton. Egalement concernant le monument dédié au match de football près de tranchées du Saint-Yvon en 1914. En insistant par : « Un monument dont on peut en être fier ! »

Walter Vandenberghe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *