Les Diables sont en huitièmes de finale.

La situation du groupe H avant le coup d’envoi de la rencontre permettait aux Diables rouges de laisser venir les Russes, qui se devaient de ramener quelque chose de ce déplacement au Maracana. Bien décidée à ne pas courir à sa propre perte en se dévoilant outre mesure, la bande de Capello a longtemps tenu la dragée haute à la Belgique. Une nouvelle fois privés d’espace, les Belges ont pêché dans tous les secteurs du jeu. Imprécis en attaque, ils étaient moins sereins qu’à l’accoutumée dans l’entrejeu, perdant notamment de nombreux duels. Quant à la défense, elle fut mise en difficulté par la passivité des backs qui ont concédé de trop nombreux centres et corners. Thibaut Courtois a sauvé la baraque dès qu’il a eu à le faire mais il peut remercier Kokorin d’avoir manqué une opportunité en or en fin de première mi-temps, lorsque l’attaquant du Dynamo Moscou ne cadrait pas une reprise de la tête plutôt facile.
Finalement, c’est physiquement que les Belges ont émergé. Après une mauvaise passe, les 15 dernières minutes de la rencontre furent totalement à notre avantage et Eden Hazard trouvait un second souffle pour dynamiter à trois reprises la défense adverse. La troisième était la bonne et lui permettait de servir Origi sur un plateau d’argent. Les quelques occasions manquées et surtout les différentes alertes reçues sur les cages de Thibaut Courtois, qui ne doivent pas être oubliées, ne sont qu’un mauvais souvenir.

Mais que ce fût dure, on dira que toute l’entité de Comines-Warneton aura fait un Ouffff de soulagement à la fin de la rencontre.

On pouvait désormais, laisser éclater notre joie, les premiers véhicules sont de sorties et l’on commence à entendre les klaxons, c’est le délire dans les rues, jamais Comines-Warneton n’aura fait la fête de cette manière et pourtant, nous n’avons encore pas gagner la coupe du monde !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *