Le vélo pour rapprocher les jeunes

Durant une semaine, une septantaine de jeunes va parcourir la Wallonie picarde en peloton. Une belle aventure sportive et humaine.

Organisé une première fois en 2013 à l’initiative du CJ Wapi, le «Bicyclette» repart sur les routes du 1er au 6 juillet. Durant six jours, une septantaine de cyclos, issus des différents centres de jeunes de Wallonie picarde, va donc traverser notre territoire en vélo, de Comines à Brugelette sur plus ou moins 200 kilomètres.

«Notre but est de créer des contacts entre les jeunes, explique Lotfi, animateur à la MJ hurlue La Frégate. D’habitude, les animations se font sur un jour mais nous voulions sortir du carcan habituel.

C’est pourquoi nous avons organisé un mini-tour de Wallonie picarde d’une semaine l’année dernière. Le projet ayant plu, on a décidé de remettre le couvert».

Œuvrer pour la bonne cause

L’année dernière, 54 jeunes avaient enfourché leur bicyclette. Ils devraient être une vingtaine de plus cette fois-ci. Et l’organisation veut les rendre les plus actifs possible: «Ils sont à la base du parcours. Dans chaque MJ, les participants l’ont tracé et reconnu. Certains auront également des tâches spécifiques. Un groupe sera chargé de l’intendance, un autre effectuera un reportage vidéo. Plusieurs ont également été formés pour effectuer des petites réparations comme les crevaisons, les sauts de chaîne…»

Les membres du CJ Wapi ont aussi profité du parcours du Wapicylette pour œuvrer pour la bonne cause: «C’est une nouveauté pour 2014. Par trois fois, les jeunes vont travailler pour venir en aide à des associations ou à la collectivité. À Maubray, nous allons nous activer du côté des Biaux gardins du Ptit Tom. À Brugelette, les jeunes vont aider à réhabiliter une piste de BMX. Enfin, à Mouscron, nous allons récolter des vivres au profit de l’Estrella qui prépare des colis alimentaires pour les plus démunis. C’est une belle occasion pour nous de conscientiser nos participants».

Si l’aventure se veut sportive, elle est avant tout humaine: «Il y a des jeunes de 12 à 26 ans dans le peloton. La valeur d’entraide est donc très importante. Les plus forts dans un domaine aident les plus faibles pour que tout le monde arrive à bon port».

Et pour fêter en beauté la fin de leur tour, une grande fête sera organisée dans le parc de Mouscron le 6 juillet: «L’événement sera ouvert à tout le monde. Il y aura des châteaux gonflables, des jeux mais aussi des démonstrations de nos différents ateliers…»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *