Madame Augusta Verhaeghe : 102 ans et toujours aussi espiègle

Madame Augusta Verhaeghe - 102 ans

Augusta connaît le secret pour, à 102 ans, être en pleine forme mais ne vous attendez à rien, elle ne nous le dévoilera pas, c’est en tout cas ce qu’elle nous a affirmé cette après-midi à l’Orée du Bois 😉 Quel désarroi pour  nous ! Elle est tellement vive d’esprit, espiègle, coquine, pipelette, elle est tellement … tout ce que nous rêverions d’être à son âge. Souvenons-nous toutefois des confidences qu’elle avait fait l’an dernier lorsqu’on lui posa la même question. Sa réponse fut : »Le secret de ma longévité, c’est mon (sale) caractère… mais on ne dit pas toujours la vérité Monsieur »

Fille d’Edouard Verhaeghe et de Georgina Denis, Augusta est née à Bruxelles (Laeken) le 13 novembre 1910, et c’est là aussi, que le 11 mai 1929 elle épouse Victor Vanbolberghe.

Après avoir vécu quelques années dans la capitale, le couple s’installe à  Loyers près de Namur avec Jeanine et Liliane, leurs filles. Augusta, qui depuis son plus jeune âge a le souci permanent de l’élégance, poursuit sa profession de modiste spécialisée en chapellerie.

Devenue veuve en 1977, Augusta demeurera seule chez elle jusqu’à 93 ans. Sur les conseils de sa fille Liliane et de son beau fils Yvon Clinckemaillie, Augusta se décide enfin à venir vivre à Comines afin que  » Mémé Gâteau » puisse rencontrer et chérir plus souvent ses arrière-petits-enfants, Madeline, Denis et David.

Suite à quelques problèmes de mobilité, Augusta devra se convaincre à entrer au home l’Orée du bois où elle y coule des jours heureux depuis le mois de juin 2011 en jouissant de la tendresse de Liliane qui chaque jour, lui rend visite dans sa chambre garnie de magnifiques orchidées.

Toujours est-il qu’aujourd’hui c’était SON jour à elle et que, en compagnie de sa famille et de ses proches ainsi que des pensionnaires de la maison de repos, elle nous donna rendez-vous l’an prochain et pour sûr, nous y serons.

Après le poème que lui dédia son beau-fils et quelques déhanchements lors de la chanson d’anniversaire, Augusta souffla vaillamment les bougies de son gâteau et n’hésita pas à trinquer avec son verre de champagne, tout ça dans la bonne humeur qu’on lui connaît. Elle se prêta bien volontiers au jeu des photos et prit la pose (décidément, coquette en plus notre petite Augusta ;)).

Nous souhaitons de tout coeur retrouver cette chère Augusta l’année prochaine et lui souhaitons une année pleine de bonnes choses.

Voici quelques photos :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *