Cet hiver votre maison peut vous TUER, voici quelques préventions des pompiers

Pompiers

Vous ne le savez peut-être pas, mais cet hiver, votre maison peut vous tuer ! Un chauffe- eau mal installé, une cheminée mal ramonée, et votre vie ne tient plus qu’à un fil.

Et ce risque permanent s’accentue avec la venue des fêtes de fin d’année. Petite visite guidée de ce que pourrait être… votre maison.

Dans la cuisine. Les appareils électriques (appareil à raclette, fondue, etc.) seront nombreux en cette période festive. « Veillez à bien les répartir sur différentes prises, raccordées à des fusibles distincts . Un surplus de câbles électriques peut évidemment mener au court-circuit.

Dans le salon. Les feux de cheminée ont repris depuis la première arrivée du froid hivernal, il y a quelques semaines. D’abord, si vous faites un feu dans une cheminée, il faut placer un garde-feu devant celle-ci. Objectif: se préserver des étincelles et empêcher les braises de se répandre sur le sol ou, pire, sur votre tapis. Faites également attention lors du premier feu. Des résidus de sève ou de suie peuvent déclencher le traditionnel feu de cheminée.

Toujours dans le salon, méfiez vous de votre sapin de Noël. Il pourrait bien vous jouer un mauvais tour. Il faut les placer dans un récipient stable contenant du sable ou de la terre, les maintenir humides et les garder humides par un arrosage régulier. La neige artificielle utilisée pour recouvrir les sapins naturels est particulièrement dangereuse. Le sapin doit être installé loin des issues et loin de toute source de chaleur.

Dans la salle de bain. Un chauffe eau mal installé peut laisser échapper du monoxyde de carbone.

Le tristement célèbre tueur silencieux. L’installation doit être conforme, et il faut aérer régulièrement la maison.

Vous fumez? L’été, ce n’est pas désagréable de s’en griller une dehors.

Mais en hiver, on a vite les doigts trop gelés pour allumer son briquet. Les lieux intérieurs où on peut fumer doivent être dotés de cendriers en nombre suffisant.

Source : Sudpresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *