Comines Warneton bientôt à vingt minutes de la mer

Non, vous ne rêvez pas. Dans très peu de temps, Comines Warneton sera à vingt ou vingt cinq minutes de la mer. En cause, Le réchauffement climatique? Pas vraiment…

En fait, un projet existe depuis plusieurs années, il consiste à tracer une autoroute (A19) reliant Ypres à Furnes. S’il est vrai que la N8 que nous empruntons tous pour nous rendre à la côte est régulièrement  saturée, ce projet n’est pas au goût de tout le monde. L’élue VLD d’Ypres Emmilly Talpe, s’affiche ouvertement pour la création de cette autoroute. Mais qu’en est il des gens vivant sur le tracé, entre Ypres et Furnes. Non seulement les villages ne seront plus empruntés, déclenchant un manque à gagner irréfutable pour les établissements horeca mais il y a pire encore. Des gens qui vivent ou exploitent une ferme depuis des générations vont se voir expulser pour la construction de l’A19. Chacun peut, en se mettant à leur place, imaginer le drame familial pour ces gens perdent tout dans cette histoire. Depuis quelques temps, vous l’aurez sûrement constaté, des drapeaux noirs symbolisent le futur tracé de cette autoroute, nous laissant le soin de faire le bilan des habitations ou exploitations agricoles qui disparaîtront à très court terme.

Cette fois, plus rien ne semble pouvoir arrêter la mise en route du projet. Les résidents du secteur peuvent entre le 10/11 et le 10/12, consulter le dossier ouvert à l’hôtel de ville de Ypres. Une première étape dans cette procédure  est la note d’avis du public pour inspection. Ce mémorandum est d’informer les citoyens flamands, les municipalités et la société civile sur la procédure. Des questions comme «qu’est-ce que ce projet? », Quel est le problème aujourd’hui? »,« Comment pouvons-nous mener des recherches sur l’environnement?  » Ces questions sont abordées dans la lettre de notification. Outre l’information pure au mémorandum, toutes les notifications peuvent également être consultées. Ensuite toutes les propositions d’examen seront prises en considération et inclues dans les directives pour la rédaction le rapport d’impact environnemental final.

Les commentaires ou suggestions doivent donc être faites au collège des échevins d’Ypres avant le 10/12 prochain.

Même si l’on insiste sur le fait qu’il s’agisse d’une première étape, fort est de constater que la machine est en route. L’OPEN VLD, quant à lui, prend fermement position pour ce projet. D’après eux, cela ne veut toute fois pas dire que l’actuelle N8 ne sera pas rénovée suite aux dégâts fait par le lourd trafic de ces dernières années.

Olivier Dezeure.

Un commentaire pour “Comines Warneton bientôt à vingt minutes de la mer”

  1. Mais ça fait depuis 1970 qu’on a exproprié pour des autoroutes. D’Ostende à Bruxelles ou de Louvain à Hasselt, … on n’a pas fait de sentimentalisme… Pourquoi cette différence? Je ne suis pas pour les expropriations, mais… A Comines, il a aussi fallu exproprier pour créer des zonings et de l’emploi. Une terre exploitée jadis par une famille, combien d’ouvriers occupe-telle aujourd’hui?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *