Pierre Leroy vient de décéder ce vendredi 27 mai 2011 à Wervik

Pierre Leroy

Pierre Leroy  vient de décéder ce vendredi 27 mai 2011 à Wervik. il était né le 21 mars 1922 à Armentières. Il était marié à Marie-Thérèse Bauwen et aurait fêté ses 65 ans de mariage en fin année et avait 3 fils et 1 fille. Son métier était soudeur.

Il est surtout connu dans la région Cominoise pour sa qualité de musicien, chef d’harmonie et pédagogue où il excellait tout particulièrement et bien sûr ça va de soi qu’il a également donné ce don à ses enfants et petits-enfants. La famille Leroy est très connue dans la région surtout du côté de Zillebeke et Houthem puisque son frère était également musicien et que tous ses enfants et petit-enfants devinrent musiciens à leur tour. Son fils Jean-Michel a joué de la clarinette de longue année à l’harmonie houthem et lui a même succédé comme chef un petit temps sans oublié Jean-Paul qui joue le synthé basse dans plusieurs harmonies comme Houthem et la Fasam mais également organiste pour les chorales Les Séraphins d’Houthem et St Chrysole de Comines

Il a joué dans différentes harmonies et fanfare de la région, il a débutait sa carrière de trompettiste dans l’harmonie d’Houthem dans les années 50 et il n’a plus arrêté d’en faire jusqu’à l’âge de 82 ans.
Dans les années 70, il est devenu sous-chef de l’Harmonie d’Houthem alors sous la direction de Hubert Dumortier. Par après, logiquement on a pensé à lui pour reprendre le flambeau, ce qu’il accepta avec une grande fierté.
Dans la même période, il a également été demandé comme corniste dans la Symphonie l’Espérance de Comines-France dirigé par Robert Braem et la Fanfare Zillebeke où il allait plus tard également devenir chef.
De fil en aiguille, il est arrivé également à l’Harmonie de Comines où sous la direction de Gérard Lamarcq on lui a même demandé le rôle de sous-chef.
Il aimait particulièrement aller écouter tous les concerts et Sainte-Cécile de la région et même participer à plusieurs banquets où son avis était fort apprécié des autres musiciens mais toujours dans un esprit positif. Il a été un exemple pour plusieurs chefs de la région  comme Didier Vandeskelde ou Francis Descamps qui l’appréciaient énormément. Bien sûr, pour les mariages ils étaient toujours partant pour jouer la messe avec ses fils et ses neveux musiciens. Il a également animé plusieurs bals dans sa jeunesse en tant que trompettiste et même batteur au tout début.
A côté de cette grande activité musicale, il était également fort actifs dans les jeux de société tels que le billard, cartes (3ème âge à Hollebeke), fléchettes et pétanque (3ème âge Hollebeke) où il excellait également, pour preuve tous les trophées et coupes qu’il a raméné chez lui. C’était quelqu’un de fort exigeant avec lui-même mais avec les autres également mais toujours dans le sens de faire améliorer les gens à son contact, il n’aimait pas la critique facile ou méchante.
En somme en 3 mots pour finir : droit, connaisseur, meilleur
Merci pour ce texte  superbement écrit par son fils Pierre-Paul

Les funérailles seront célébrées en l’église Notre-Dame de l’Assomption d’Houthem le vendredi 3 juin à 10h00. Malheureusement le funérarium des pompes funèbres Dekimpe à Comines n’est pas ouvert jeudi et il n’est plus possible de se recueillir à cet endroit.

Nous présentons à toute sa famille et ses proches, nos très sincères condoléances

Le Blog


2 Comments on “Pierre Leroy vient de décéder ce vendredi 27 mai 2011 à Wervik”

  1. Un homme très attachant, que j’appréciais énormément et avec qui j’ai appris beaucoup de choses.
    Là où tu vas, Pierre, ce sont les anges qui jouent de la trompette, surveille qu’ils ne fassent pas de fausses notes!
    Sincères condoléances à toute la famille et à l’harmonie d’Houthem.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *