Nouvelle agression sur la ligne Courtrai-Poperinge (suite)

Comme nous vous avons promis lundi soir, dès que nous aurons de plus amples renseignements nous les communiquerons .

Lundi en début de soirée, une nouvelle agression s’est produite sur la ligne Courtrai-Poperinge.

Il s’agit de la troisième agression en quelques semaines,l’accompagnateur de 52 ans qui est domicilié à Wervicq, a été grièvement blessé et transporté à l’hôpital Yperman de Ypres.Il semblerait que le navetteur était turbulent, à plusieurs reprises l’accompagnateur lui aurait demandé de rester calme, c’est alors que le ton est monté et que l’agression a eu lieu.Ses collègues ont été profondément choqués par la tournure des événements.Le personnel de la SNCB de Poperinge menace d’entreprendre une action de grève le 24 mars, en solidarité aux membres qui se sont fait agresser.Généralement elles se font sur des lignes retirées et où le personnel est souvent en nombres limité.Le secrétaire général d »ACOD track  se plaint que le personnel en fait plus qu’il ne devrait.Selon le syndicat du chemin de fer flamand,cela fait trop longtemps que ce phénomène dure, aujourd’hui, c’est entre Wervicq et Comines demain ce sera ailleurs, ce fléau devient national.Le chef de l’union Wallonne socialiste (CGSP) ferroviaire a signifié hier,un préavis de grève pour le lundi 14 mars. Cette grève risque de s’étendre dans les régions Flandre et Bruxelles.

D.K

4 Comments on “Nouvelle agression sur la ligne Courtrai-Poperinge (suite)”

  1. Faut arrêter aussi, certains controleurs sont de vrais teignes…

    Ce n’est peut être pas le cas ici, mais perso, j’ai déjà été agressé par un controleur, j’ai pas fait grêve de « navetting » pour autant.

    Qu’on donne un service de qualité, et on se sentira moins lésé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *