Le frère de Younes change de version: « M. Jratlou serait innocenté »

Il affirme désormais qu’ après une dispute, la mère s’est enfuie.Wazir et son petit frère Younes lui ont couru après dans la rue. Seul Wazir serait rentré…..

Le frère du petit Younes, retrouvé mort dans la Lys en octobre 2009, a fait une nouvelle déclaration, modifiant sa version initiale. Cette déclaration pourrait bien soulager le père de l’enfant, Mohammed Jratlou, inculpé de meurtre, indiquent mardi les quotidiens du groupe Sud Presse. Wazir, le frère de Younes, âgé de 10 ans, a déclaré que la nuit de la disparition de son frère, « lorsque maman est partie, nous lui avons courru après. Mais j’avais froid; alors je suis retourné à la maison et Younes est resté seul en rue« , aurait-il déclaré.

Une thèse qui pourrait soulager Mohamed Jratlou

Cette nouvelle déclaration pourrait innocenter le père de l’enfant, Mohamed Jratlou, inculpé de meurtre et en détention préventive depuis plus de deux mois, car la thèse du rapt de Younes par un inconnu redevient alors crédible. « Ça change évidement tout puisque le grand frère est le dernier à avoir vu le petit frère vivant, et M. Jratlou serait du même coup innocenté« , commente Xavier Magnée, l’avocat de Mohamed Jratlou.

Le parquet ne change pas d’avis

Certaines sources judiciaires craignent toutefois que le jeune Wazir « se soit vu souffler cette nouvelle histoire par ses parents qui continuent, tous deux, à clamer leur innocence« , ajoutent les quotidiens. Le parquet de Tournai n’a d’ailleurs pas changé d’optique malgré ce nouveau témoignage. Il soutient la thèse selon laquelle Younes a été frappé par son père, la preuve étant des traces d’ADN de l’enfant trouvées sur l’adulte.

« Quel père ne prend pas son enfant dans les bras pendant la journée, et qui n’a pas des fibres de son enfant sur lui ?« , s’interroge Maître Magnée, qui compte faire appel devant la chambre des mises en accusation.

Source rtlinfo.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *