Comines – « Au Postillon » ou « Aux Armes de Comines » – Qui se souvient et pourrait raconter?

Aujourd’hui je suis allé faire des photos à la demande exclusive de Louis et ce sous la pluie froide de Comines !

Oui Franck mais tu as pu photographier deux « monuments » de Comines qui se trouvaient près de la Place Sainte Anne,  plus exactement rue du Faubourg où des travaux de rénovation sont effectués au magasin « Albert Sport ». Et surprise pour les jeunes et même moins jeunes, tu as pu voir pour la première fois, les enseignes de deux cafés: « Au postillon » et « Aux Armes de Comines ».

Ces deux établissements sont gravés dans la mémoire de nos anciens, crois-moi. Mais il datent des années 20 et 50, ce qui fait qu’il te faudra trouver un « ancien » pour t’expliquer comment l’on pouvait s’amuser à ces époques.

Merci pour  les photos Franck, et demain, … tu y retournes, sait-on jamais, ….une troisième enseigne ?

Source pluvieuse  de Franck,  source à sec  de louis ! chacun son truc !

Voici l’historique du magasin.

C’est en 1954, qu’Albert et Ginette  Catteau créaient dans le centre de Comines la maison «Chaussures Albert».

Après 40 ans de dévouement, Albert Catteau et son épouse décidèrent de transmettre le flambeau à leurs enfants et petits-enfants.

Au fil du temps, le magasin s’est agrandi en proposant une gamme d’articles plus étendue.
Aux chaussures de ville venaient s’ajouter les vêtements et les articles de sport.  Albert Sports venait de naître.

C’est donc dans une ambiance familiale que Sandrine, Damien, Carole et Jean-Baptiste s’évertuent chaque jour à poursuivre la voie tracée.

6 Comments on “Comines – « Au Postillon » ou « Aux Armes de Comines » – Qui se souvient et pourrait raconter?”

  1. Des enseignes qui témoignent d’un temps ou Comines était une ville où on s’amusait bien. Que de temps et de changement depuis.
    Qui se souvient encore di Lido, Il Topo, La Cave, le Texas, le Tyrol ( Chez Lolo), et autres café Beyls.
    Au risque de passer pour un vieux c….., c’était le bon temps

    1. Oui, ce sont des enseignes « mémorables  » que celles là, mais dis moi Jeff, « Au Portillon » c’est possible d’y être allé avec papa, mais « Aux armes de Comines », ton père c’est déjà limite mdr
      Louis

  2. les armes de Comines figuraient encore lorsque j’y allait quand on allait au « Lilas Blanc » (ancien nom d’Albert Sport côté rue du Faubourg)pour les vêtements, de là mes souvenirs.
    Mais je crois me souvenir qu’on a à peu près le mlême âge Louis, du moins on a été en 1ère primaire ensemble avec Mme Demuysère

    1. exact Jeff et le « Lilas Blanc » était le magasin préféré de ma grand mère qui nous payait (mon frère, deux cousin et moi) un costume à Pâques pour le porter …..40 jours plus tard, à la pentecôte, càd al’ducasse du Bizet.
      Véridique et l’année de mes 16 ans le costard été cool à Pâques mais je courrais au feu 40 jours plus tard mdr

  3. Pour le « Postillon », je ne pourrait le jurer, mais je crois me souvenir qu’il a été un restaurant fin 60, début 70. Je crois (mais encore une fois je peux me tromper de bâtiment) qu’il y avait un établissement jumelé avec une sortie sur la place Ste Anne.

    1. C’est bien possible vu la configuration des lieux mais je ne me souviens plus du resto. C’est idiot, 1970, c’était hier non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *