Younes: le détecteur de mensonges défavorable au père

Les résultats du détecteur de mensonges sont défavorables au père de Younes. Son avocat, maître Magnée, a critiqué le système dont il conteste la fiabilité. Il a demandé la remise en liberté de son client. La chambre du conseil de Tournai décidera de son maintien en détention cet après-midi.


Mohamed Jratlou, le père du petit Younes retrouvé mort le 10 novembre 2009, a échoué au test du détecteur de mensonges, a expliqué son avocat Maître Magnée à plusieurs médias, mardi matin au palais de justice de Tournai où il a redemandé la mise en liberté de son client.

« C’est fantaisiste »

Maître Magnée remet cependant en cause la fiabilité du procédé. « Il avait l’occasion de passer au détecteur il y a 15 jours et il a accepté. Le polygraphe dit que c’est un menteur. Mais le détecteur, c’est fantaisiste« , affirme l’avocat qui ajoute qu’à la question « Avez-vous tué votre fils?« , n’importe qui aurait ressenti des émotions et transpiré.


Mohamed Jratlou a été placé sous mandat d’arrêt le 9 novembre 2010 pour homicide volontaire. La chambre du conseil de Tournai décidera de son maintien ou non en détention ce mardi après-midi à 15h45.

Voici la déclaration de son avocat, Maître Magnée en vidéo

Un commentaire pour “Younes: le détecteur de mensonges défavorable au père”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *